Sport. Mondiaux de cyclisme : hélas, aucun Belge n’aura été vainqueur en son pays

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce 26 septembre, le cycliste français Julian Alaphilippe a remporté le titre de champion du monde, pour une année supplémentaire. Pour les Belges, qui accueillaient la compétition et attendaient beaucoup des talents nationaux, la déception est grande.

Des hordes de fans exaltés, “une journée entière à crier”, et 268 kilomètres de parcours entre Anvers et Louvain : la journée de ce dimanche 26 septembre, qui a vu la Belgique accueillir les mondiaux de cyclisme, était indéniablement “Inoubliable”, comme le titre le quotidien régional Het Nieuwsblad. Lequel ajoute, juste en dessous : “Même sans la victoire de Wout”.

Car il va falloir se faire une raison : “Le meilleur n’était pas belge.” Et pourtant, c’est peu dire que les fans qui suivaient ces mondiaux de cyclisme misaient sur un triomphe de l’enfant du pays, Wout Van Aert.

“On s’y était si bien préparés, raconte, dépitée, une chroniqueuse dans les colonnes du journal flamand. Ceux, parmi les amateurs de cyclisme, qui ont un enfant étudiant à Louvain [ville universitaire] avaient pris soin de réserver la chambre étudiante depuis des mois. Ceux qui sont restés à la maison avaient déjà commandé les éclairs et la tarte aux fraises.” Mais la victoire tant espérée n’a pas eu lieu.

Et maintenant, qu’est-ce qu’il nous reste ? La tarte, autant ne pas la manger ; quant à la bière de consolation, elle n’aura pas le goût de celle de la victoire. Autant éteindre la télé, ou rentrer en masse dans ses pénates. On refera le match dans son canapé, en pyjama en éponge. Plus de bière, merci. Un verre d’eau suffira. Voire une infusion à la camomille. Et on retournera travailler le lendemain matin, puisqu’il le faut. Comme chaque lundi.”

Son billet, la chroniqueuse le conclut en français, et avec deux majuscules : “Déception Nationale.”

Le maître du

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles