Publicité

Sport et insuffisance veineuse

Chaque semaine, le Dr Jean-Marc Sène, médecin du sport, présente sa chronique sport dans Priorité Santé. Cette semaine, il nous parle de L’insuffisance veineuse, une maladie chronique fréquente.

Comment le sport peut aider à traiter l’insuffisance veineuse ?

L’insuffisance veineuse se traduit par un mauvais retour veineux. Le sang circulant dans les veines des membres inférieurs présente des difficultés à remonter vers le cœur. Cette affection résulte le plus souvent d’une perte d’élasticité et de tonicité des veines, ainsi que d’un dysfonctionnement des valvules situées sur la paroi veineuse qui ont pour rôle d’empêcher le reflux

L’insuffisance veineuse se manifeste par de nombreux symptômes : la sensation de jambes lourdes dans les jambes associée à des gonflements ainsi que des crampes, des œdèmes ou encore des picotements pouvant, à terme, évoluer vers la formation de varices.

Pratiqué fréquemment, le sport peut agir sur les jambes lourdes de différentes manières, notamment en alternant contraction et décontraction des muscles des mollets, en augmentant les mouvements respiratoires qui favorisent l’aspiration du sang vers la poitrine, ou encore en effectuant des pas lors d’exercices afin de stimuler les veines et la voûte plantaire pour mieux éjecter le sang vers le haut du corps.

Quel sport choisir quand on souffre de jambes lourdes ?

Toutes les activités sportives nécessitant des sauts à répétition, des à-coups pendant l’effort ou encore des piétinements ne sont pas recommandés et pourraient engendrer de plus fortes douleurs ainsi qu’un ralentissement de la circulation sanguine.

Eviter le jogging, les sports de raquette ou encore la Zumba.


Lire la suite sur RFI