Sport féminin : Nathalie Péchalat "pas franchement pour les quotas"

·1 min de lecture

"Même s'il est moins diffusé que le sport masculin, il incite à une vraie pratique". Invitée lundi d'Europe 1 à l'occasion de la semaine du sport féminin, lundi matin, la présidente de la Fédération Française des Sports de Glace (FFSG), Nathalie Péchalat, s'est montrée plutôt optimiste quant à l'évolution des mentalités dans le sport pour plus d'égalité des sexes. "Je ne suis pas franchement pour les quotas" de diffusion du sport à la télévision, a-t-elle affirmé. "J'aurais l'impression de faire des statistiques, alors qu'on est là pour travailler tous ensemble." 

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Vers une limitation des mandats des présidents de Fédération ? 

La Fédération qu'elle préside est "un peu singulière, reconnaît volontiers Nathalie Péchalat, puisqu'on a une majorité de femmes, au niveau des licenciées mais aussi du bureau exécutif ou de la direction technique nationale". Mais depuis ce week-end, l'ancienne patineuse n'est plus la seule femme à la tête d'une Fédération olympique en France - elle a été rejointe par Isabelle Jouin, à la tête de la Fédération de hockey sur gazon. Première preuve, selon elle, que les choses bougent. Pour qu'elles aillent plus vite, la présidente de la FFSG milite pour une limitation dans le temps des mandats des présidents - inexistante aujourd'hui. Des discussions sont en cours avec le ministère des Sports.  

"Et il y a aussi d'autres postes qui s'ouvrent aux femmes, de plus en plus", souligne Nathalie Péchala...


Lire la suite sur Europe1