Spoliations nazies : la restitution d’œuvres d’art votée à l’unanimité

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
« Rosiers sous les arbres » (1905). Peinture de Gustav Klimt (1862-1918).
« Rosiers sous les arbres » (1905). Peinture de Gustav Klimt (1862-1918).

Mardi 25 janvier, l'Assemblée nationale a voté à l'unanimité un projet de loi en vue de la restitution de 15 œuvres d'art, dont un tableau de Gustav Klimt et un autre de Marc Chagall, aux ayants droit de familles juives spoliées par les nazis. Face à ces ayants droit, présents en tribune, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a salué un texte « historique », validé sous les applaudissements par 97 voix. Il doit être adopté définitivement par le Sénat le 15 février.

La spoliation était « la négation de l'humanité (de ces familles juives), de leur mémoire, de leurs souvenirs », a souligné la ministre, à l'unisson des orateurs de tous les groupes politiques. Parmi les 15 œuvres se trouve Rosiers sous les arbres de Gustav Klimt, conservé au musée d'Orsay, et seule œuvre du peintre autrichien appartenant aux collections nationales françaises. Il a été acquis en 1980 par l'État chez un marchand.

À LIRE AUSSIBerne : un musée répudie 38 œuvres volées par les nazis ou suspectes

Utrillo, Chagall et les autres

Des recherches approfondies ont permis d'établir qu'il appartenait à l'Autrichienne Eleonore Stiasny qui l'a cédé lors d'une vente forcée à Vienne en 1938, au moment de l'Anschluss, avant d'être déportée et assassinée. Onze dessins et une cire conservés au musée du Louvre, au musée d'Orsay et au musée du Château de Compiègne ainsi qu'un tableau d'Utrillo conservé au musée Utrillo-Valadon (Carrefour à Sannois) font également partie des restitutions prévues.

Un [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles