Spoek Mathambo House et coutumes

Libération.fr

Le producteur sud-africain, qui entremêle electro et musiques traditionnelles, multiplie albums et collaborations.

Charismatique leader de la scène house-hip-hop sud-africaine, Spoek Mathambo, 31 ans, est un producteur et rappeur hyperactif. Son nouvel album, Mzansi Beat Code, est une carte au trésor des musiques électroniques de son pays. Et c’est bien sûr le natif de Soweto qui en détient les clés.

«H.I.V.I.P. Mixtapes» Compiles de pépites

La première fois que l’on a entendu parler du Sud-Africain, c’est en janvier 2009 à l’occasion de la compilation H.I.V.I.P. Dezemba Liazonz Mix apparue sur le site du magazine américain The Fader. L’année précédente, on venait de découvrir le hit dancefloor Township Funk de DJ Mujava, les planètes étaient donc favorables à l’envol de la scène sud-africaine. Notamment du kwaito, une version locale de la house music qui est mise en lumière sur cette mixtape. On s’aperçut aussi que Spoek est un DJ aux idées larges qui ouvre sa sélection par la new wave industrielle de Cabaret Voltaire. Par la suite, Mathambo sortira une dizaine de ces «H.I.V.I.P. Mixtapes» livrant ainsi une vision instantanée de la scène électronico-rap de son pays, même s’il n’hésite jamais à y glisser quelques artistes internationaux, à l’image du Français Canblaster ou du roi de la house new-yorkaise Kenny Dope.

«Future Sound of Mzansi» Scènes en images

S’il documente d’abord en musique la riche scène de son pays, Spoek Mathambo joint les images aux sons en 2015 en compagnie de son compatriote le réalisateur Lebogang Rasethaba pour un film, Future Sound of Mzansi (Mzansi étant le nom de l’Afrique du Sud en zoulou), qui fait le tour des tendances musicales de son pays. On découvre des genres nouveaux comme le gqom, sorte de house minimaliste née à Durban, ou le shangaan electro, un drôle de style électronique qui donne l’impression d’écouter un 33-tours passer en 45-tours. On y croise aussi bon nombre de camarades de jeu de Mathambo comme DJ Spoko, que l’on retrouve (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Jorrdee Le flou du flow
Blaenavon Rock à pleins tubes
15-21 avril
Backline
Du dancefloor aux salles obscures

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages