"Spider-Man" n'est plus un Marvel, les fans crient au scandale

Claire Tervé

MARVEL - Ô rage, ô désespoir. Une mauvaise nouvelle vient de s’abattre sur les fans de “Spider-Man”: le personnage préféré de Stan Lee ne fait désormais plus partie de Marvel et donc du MCU (Univers cinématographique Marvel).

Faute d’accord avec leur concurrent Sony pour produire les futurs films mettant en scène Spider-Man, les studios Marvel ont décidé de se retirer du projet pour se concentrer sur d’autres franchises de super-héros, ont affirmé mardi 20 août plusieurs médias spécialisés américains.

Marvel, racheté en 2009 par le groupe Disney, détient les droits de nombreux super-héros issus des comics créés par Stan Lee (Avengers, Black Panther, etc.) et a désormais aussi accès à ceux dans le giron de la Fox (X-Men notamment) que Disney vient d’acquérir.

Fin d’un accord historique 

Mais c’est Sony qui détient les droits cinématographiques de Spider-Man. Depuis des décennies, l’homme-araignée est le “joyau de la Couronne” des bandes-dessinées sur lesquelles Marvel a bâti son empire. Il est aussi l’un des super-héros ayant rapporté le plus à l’industrie cinématographique, y compris un Oscar l’an dernier pour le film d’animation “Spider-Man: New Generation”.

Il aura fallu un accord historique et confidentiel en 2015 entre Sony et Marvel pour permettre à Spider-Man d’intégrer la trame scénaristique de l’univers Marvel (cinq films au total, dont “Spider-Man: Homecoming” en 2017 et “Spider-Man: Far From Home” cet été).

Malgré les succès critiques et financiers de ces films mettant en scène le jeune Tom Holland dans le célèbre costume rouge et bleu, les deux géants d’Hollywood n’ont pas trouvé de terrain d’entente pour poursuivre leur partenariat, affirment les médias spécialisés.

Deux films toujours prévu avec Tom Holland 

D’après le site Deadline, à l’origine de l’information, Disney avait demandé à Sony de pouvoir financer davantage les futurs films de Spider-Man pour obtenir en retour une plus grande part des recettes. Mais Sony a refusé, souhaitant maintenir les...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post