Pas de spectateurs venant de l'étranger aux JO de Tokyo, une première

·2 min de lecture

Les différents responsables japonais de l'organisation sont arrivés à la conclusion que les spectateurs "ne pourront pas entrer au Japon au moment des Jeux olympiques", prévus du 23 juillet au 8 août, selon un communiqué. Le Comité international olympique (CIO) et le Comité international paralympique (CIP) "respectent pleinement et acceptent" cette conclusion.

Les organisateurs ont tranché samedi: il n'y aura pas de spectateurs venant de l'étranger aux JO de Tokyo reprogrammés cet été, une décision inédite dans l'histoire olympique mais "inévitable" en raison de la pandémie qui s'éternise. Les différents responsables japonais de l'organisation sont arrivés à la conclusion que les spectateurs "ne pourront pas entrer au Japon au moment des Jeux olympiques", prévus du 23 juillet au 8 août, selon un communiqué. Le Comité international olympique (CIO) et le Comité international paralympique (CIP) "respectent pleinement et acceptent" cette conclusion, est-il précisé.

Comme la situation sanitaire au Japon et à l'étranger demeure "très difficile", il est "hautement improbable" que l'accès au Japon soit garanti cet été pour des visiteurs de l'étranger, ont justifié les organisateurs. Leur communiqué a été publié à l'issue d'une réunion en ligne entre les cinq parties prenantes aux Jeux: le comité d'organisation et la ville de Tokyo, le gouvernement japonais, le CIO et le CIP. "Notre première priorité a été, est et reste la sécurité de tous les participants aux Jeux olympiques et du peuple japonais", avait déclaré en préambule de la réunion Thomas Bach, président du CIO, évoquant "des sacrifices de la part de chacun".

Casse-tête financier

La présidente de Tokyo-2020, Seiko Hashimoto, a évoqué une décision "très décevante" mais "inévitable". "C'est une nouvelle que nous espérions ne jamais voir arriver", a réagi la délégation olympique américaine. Denis Masseglia, le président du Comité olympique français, a exprimé sa tristesse "de ne pas avoir les supporters français aux côtés de l'équipe de France à Tokyo, mais nous soutenons les importants efforts faits par les autorités(...)


Lire la suite sur Paris Match