Les spectateurs de Miss France ne sont pas ceux que vous pensez

Stacie Arena
Vaimalama Chaves, Miss France 2019, lors de son sacre en décembre 2018, sous le regard de Maëva Coucke, Miss France 2018. 

TÉLÉVISION - “Tous les ans, on se retrouve entre copines, on fait nos pronos et on juge leur physique comme des hommes!” Voilà ce que nous avoue Clarence, jeune femme de 23 ans qui sait bien que son engouement pour Miss France détonne avec son engagement pour l’égalité hommes-femmes dans sa vie de tous les jours. 

Ce samedi 14 décembre, elle fait assurément partie des spectateurs de la 90e édition du concours Miss France, présenté par Jean-Pierre Foucault depuis maintenant 25 ans. 

Parmi les critiques qui fusent régulièrement au sujet de ce programme, les adjectifs “ringard” et “sexiste” sont des classiques, tout particulièrement dans la bouche d’hommes et de femmes féministes.

Pourtant, la majorité des personnes qui suivent cette cérémonie retransmise à la télévision depuis 1987, se compose de... téléspectatrices.

Et la montée en puissance des débats sur l’égalité hommes-femmes dans l’espace public, notamment la révolte #MeToo qui a débuté en octobre 2017, n’y change rien. Chaque année, le programme est un succès d’auduience. L’année de #MeToo, c’est aussi l’année d’une audience record pour TF1 avec près de 9 millions de spectateurs devant les Miss. Avec une majorité de femmes, et pas vraiment du profil type dit de la “ménagère”. 61% des spectateurs étaient des femmes entre 15 et 24 ans. Comme Clarence.

“Je défends les droits des femmes tous les jours dans ma vie quotidienne, mais juger le physique de candidates qui sont venues pour ça, on ne peut pas me le reprocher”, confie cette régulière du concours.

 

“Regarder Miss France, c’est comme regarder un téléfilm de Noël”

Clarence n’est pas seule à avoir un rituel pour cette soirée de décembre. De nombreuses femmes se sont organisées ce samedi pour se trouver entre amies devant Miss France sur TF1.

Le phénomène est assez récent : si on observe les audiences et le profils des spectateurs, on constate que Miss France n’a cessé de gagner des fidèles chez les 15-24 ans depuis 2015. Aujourd’hui ils sont environ 6 millions de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post