Les spectaculaires images de l’éruption du volcan Kilauea

© USGS

L’éruption du Kilauea se poursuit. Entré en éruption le 5 janvier dernier, le volcan hawaïen continue d’expulser des fontaines de lave émanent du cratère Halemaʻumaʻu. Dans un rapport publié lundi 9 janvier, l’Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS) a annoncé que l’activité volcanique se concentrait au niveau de la moitié ouest du cratère. Les scientifiques observent avec attention toute éventuelle nouvelle activité. En résultent de superbes photos de jets de lave et du lac de lave qui a été formé.

Cette éruption au sommet du Kilauea se produit dans une zone fermée dans le parc national des volcans d'Hawaï. Les niveaux élevés de gaz volcanique sont le principal danger si le vent venait à les brasser. De grandes quantités de gaz volcanique -principalement de la vapeur d'eau, du dioxyde de carbone, et du dioxyde de soufre- s’échappent continuellement du volcan. «Un taux d'émission de dioxyde de soufre d'environ 4.000 tonnes par jour a été mesuré le 8 janvier», a précisé l'USGS.

Les résidents doivent minimiser leur exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent provoquer une irritation de la peau et des yeux. En outre, d'autres dangers importants subsistent autour de la caldeira du Kilauea, en raison de l'instabilité des parois du cratère Halema'uma'u, de la fissuration du sol et des chutes de pierres qui peuvent être provoquées par des tremblements de terre. C’est pourquoi la zone est interdite au public depuis 2008.

À lire aussi Le volcan Kilauea s...


Lire la suite sur ParisMatch