Spasfon : dans quel cas peut-on en prendre et avec quelle posologie ?

Le Spasfon est un médicament antispasmodique dont les substances actives sont le phloroglucinol et le triméthylphloroglucinol. Ces deux molécules possèdent une activité spasmolytique sur les muscles lisses et ont ce qu’on appelle un “effet anti-nociceptif viscéral”. L’objectif de ce médicament est donc de lutter contre les contractions anormales et douloureuses de l'intestin, des voies biliaires, des voies urinaires et de l'utérus.

Le Spasfon est disponible en pharmacie sans ordonnance et n'est pas remboursé. Mais lorsque les patients disposent d’une prescription médicale, ils peuvent bénéficier d’un remboursement de 15 % de la part de l’Assurance Maladie.

Le Spasfon est disponible sous deux formes : des comprimés roses et des suppositoires. Il existe également une version en solution injectable mais celle-ci n’est commercialisée que sur ordonnance et doit être administrée uniquement par un professionnel de santé.

A savoir : On trouve également en pharmacie du Spasfon Lyoc (80 ou 160 mg. Il s’agit de lyophilisats oraux contenant uniquement du phloroglucinol, à dissoudre dans un verre d'eau ou à laisser fondre sous la langue.

Commercialisé en France par le laboratoire Téva Santé depuis 1993, le Spasfon fait partie, avec le Doliprane, des médicaments les plus consommés en France. Tous les français ont une boîte de Spasfon dans leur armoire à pharmacie ou dans leur valise pour partir en voyage ! Médicament qui accompagne les petits maux du quotidien et que l’on peut se procurer sans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite