SpaceX veut construire des spatioports flottants

Céline Deluzarche, Journaliste
1 / 2

SpaceX veut construire des spatioports flottants

Nous voyagerons demain à bord de fusées hypersoniques, qui partiront et atterriront sur des immenses plateformes flottantes en mer, elles-mêmes reliées au continent par un tunnel creusé par The Boring Company où circule un train Hyperloop. Le tout estampillé Elon Musk. L’entrepreneur, jamais à court d’idées, avait déjà présenté son concept de spatioport flottant lors d’une conférence en 2017, mais il semble que le projet soit en phase d’accélération, la société SpaceX ayant publié deux offres d’emploi d'ingénieurs pour « concevoir et construire une installation opérationnelle de lancement de fusées offshore ». Une information que s’est empressé de confirmer Elon Musk sur Twitter.
 

Ces plateformes flottantes sont destinées à servir de base aux fusées Starship pour des voyages interplanétaires, mais aussi à des trajets express entre les grandes villes, un concept nommé « Earth to Earth » (Terre à Terre). Dans sa présentation vidéo en 2017, on pouvait ainsi voir une fusée décollant depuis une plateforme flottante au large de New York et atterrissant sur un spatioport équivalent, à Shanghai, 39 minutes après. Selon l’entrepreneur, n’importe quel endroit de la Terre serait ainsi accessible en moins d’une heure. Si de tels spatioports sont encore loin d’être au point, SpaceX utilise déjà des barges en mer pour faire atterrir une partie des étages de ses fusées Falcon.

L’intérêt de construire des spatioports en mer est notamment d’éviter le bruit pour les riverains. « Une distance d’environ 30 kilomètres des côtes serait acceptable pour des vols quotidiens fréquents »,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura