SpaceX propose à la Nasa de prolonger la vie d’Hubble

La Nasa et SpaceX ont annoncé l’étude d’un concept de mission visant à envoyer un Crew Dragon pour rehausser l’orbite du télescope spatial Hubble, voire réaliser quelques tâches d’entretien qui restent à définir. Le but de cette mission est de prolonger la durée de vie de ce télescope qui a révolutionné l’astronomie moderne.

Cette étude prendra environ six mois, a déclaré Jessica Jensen, vice-présidente des opérations et de l'intégration des clients chez SpaceX. Une partie de l'étude « consistera à déterminer le coût, le calendrier et ce qu'il faudra faire pour que la mission soit réalisée en toute sécurité », a-t-elle dit. L'étude portera principalement sur les aspects techniques d'une mission de reboost ou de maintenance, a-t-elle précisé, « mais, tout est sur la table ». Y compris la « question de savoir si la mission nécessiterait des astronautes », conclut-elle.

Le télescope spatial Hubble à bord de la navette Discovery lors de la première partie de la troisième mission de service (décembre 1999). © Nasa
Le télescope spatial Hubble à bord de la navette Discovery lors de la première partie de la troisième mission de service (décembre 1999). © Nasa

Rehausser l'orbite du télescope spatial Hubble

L’idée serait d’envoyer un Crew Dragon s’amarrer à Hubble, vraisemblablement à l'aide du mécanisme de capture installé lors de la dernière mission d'entretien de la navette en 2009, et rehausser son orbite de plusieurs dizaines de kilomètres. Aujourd’hui, « Hubble se situe à environ 535 kilomètres d’altitude », a déclaré Patrick Crouse, responsable du programme Hubble au Centre spatial Goddard de la Nasa. Au rythme actuel de la baisse de l’orbite d’Hubble, il y a « une probabilité de 50 % que Hubble rentre dans l'atmosphère d'ici 2037 ».

Avec Inspiration4, « Elon Musk montre qu’il est en avance sur tous les plans » analyse Didier Schmitt

Le but de la mission de SpaceX serait de ramener Hubble à quelque 600 kilomètres d’altitude, là où a débuté sa mission en avril 1990, il y a déjà plus de trente ans. Si c’est le cas, « cela ajouterait à Hubble 15, voire 20 ans de durée de vie » ! Cette mission...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura