SpaceX lance son premier satellite militaire américain

Une fusée Falcon 9 de la société SpaceX a quitté le complexe de Cap Canaveral en Floride lundi pour placer en orbite un satellite du bureau national de reconnaissance, une agence du département américain de la Défense spécialisée dans la surveillance spatiale. /Photo d'archives/REUTERS/Scott Audette

CAP CANAVERAL, Floride (Reuters) - Une fusée Falcon 9 de la société SpaceX a quitté le complexe de Cap Canaveral en Floride lundi pour placer en orbite un satellite du bureau national de reconnaissance, une agence du département américain de la Défense spécialisée dans la surveillance spatiale.

La fusée a décollé du centre de l'US Air Force, situé au sud de celui exploité par la Nasa, à 07h15 (11h15 GMT).

Le bureau national de reconnaissance s'est attaché les services du lanceur SpaceX via un contrat avec Ball Aerospace, constructeur de satellites et d'instruments spatiaux, basé dans le Colorado.

Ce lancement est une victoire pour Elon Musk, fondateur de Space Exploration Technologies, qui depuis des années tente de briser le monopole d'United Launch Alliance, partenariat de Lockheed Martin et de Boeing, sur les lancements à caractère militaire.

SpaceX avait engagé des poursuites judiciaires contre l'armée de l'air américaine en 2014 en raison de cette exclusivité de contrat avec United Launch Alliance.

Les poursuites avaient ensuite été abandonnées lorsque l'US Air Force s'était montrée ouverte à des appels d'offre.

SpaceX, qui a réussi son 34e tir lundi, a depuis remporté deux contrats de lancement pour des satellites GPS en 2018 et 2019. Il s'agit du cinquième lancement sur la vingtaine prévue cette année.

(Irene Klotz; Pierre Sérisier pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages