Souverainisme : "Un boulevard puis une grande impasse ?"

·1 min de lecture

Le souverainisme doit aujourd’hui faire l’objet d’un droit d’inventaire dépassionné, explique le politologue et essayiste Gaël Brustier. Il suffirait d'étudier le grand frère québécois pour expliquer le "coma" dans lequel serait plongé, estime-t-il, le souverainisme français...

Deux " souverainismes " ont marqué deux sociétés francophones de part et d’autre de l’Atlantique. Jusqu’à la fin des années 1990, le " souverainisme " faisait référence exclusivement à la politique québécoise. Son importation en France correspond à un cycle de notre vie politique consécutive à l’adoption du traité de Maastricht en 1992 et à la suite de sommets qui, de Turin en 1996 à Lisbonne en 2009, ont façonné le contenant institutionnel de l’Union européenne (UE) dans la perspective de son élargissement. L’histoire de ces souverainismes n’est donc pas synchronisée. Et après l’entrée en vigueur du Brexit et sur fond de contestation sociale en France, le souverainisme n’est pas, en 2021, un recours politique.Québec : de la "grande noirceur" à l’affirmation souverainisteLe souverainisme québécois est le fruit d’un processus lent dans la société de la Belle Province. Dans la hiérarchie sociale, pendant très longtemps, seuls les anglophones étaient réputés " compétents " ainsi que l’expliqua plus tard Jacques Parizeau. Dans les années 1944-1959, le Québec est dirigé par Maurice Duplessis, dirigeant de l’Union nationale et promoteur d’une forme de nationalisme non séparatiste à connotation...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

[Vidéo] Vaccination, Brexit, souverainisme... Natacha Polony répondait à vos questions

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

"Le seul souverainisme émancipateur, c’est le Frexit progressiste"

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République