Soutien de Mélenchon, Yvan Le Bollloc'h annonce son vote de second tour par une pirouette

Geoffroy Clavel
Extrait d'un documentaire consacré à Jean-Luc Mélenchon dans lequel Yvan Le Bolloc'h évoquait son soutien.

PRESIDENTIELLE 2017 - Faut-il voter Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen, au risque de cautionner une candidature qu'il n'ont cessé de combattre? Tandis que l'équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon a lancé ce mardi une consultation pour trancher ce dilemme, l'acteur et musicien Yvan Le Bolloc'h, soutien du candidat de la France insoumise, a choisi son camp. Et le fait savoir avec humour.

"Le 7 mai, je voterai Emmanuel Macron en moins de temps qu'il n'en faut à Eric Ciotti pour se recoiffer!", a twitté l'acteur de Caméra Café en faisant référence à la calvitie du député LR des Alpes-Maritimes.

Un message qui contraste avec les réticences des mélenchonistes qui s'expriment autour du mot-clé #SansMoiLe7Mai, beaucoup refusant par avance de choisir entre "la candidate de l'extrême droite et le candidat de l'extrême finance".

Pas de soutien possible à Marine Le Pen

Ces débats interviennent alors que l'équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon a lancé ce mardi sa consultation sur le site de jlm2017.fr pour arrêter la ligne du mouvement en vue du second tour. "Le mouvement de la France insoumise est, par définition, lié aux principes de notre devise républicaine 'Liberté, égalité, fraternité'.

Le vote pour la candidate d'extrême droite ne saurait donc représenter une option", explique l'équipe dans un communiqué, précisant que les trois choix proposés aux Insoumis sont vote blanc/nul, vote Macron ou abstention.

Le résultat de la consultation sera dévoilé le mardi 2 mai.

Lire aussi :

Stéphane Guillon dégomme Jean-Luc Mélenchon, "un petit monsieur"

Sur Discord, "insoumis" et frontistes s'arrachent les cheveux sur le second tour de la présidentielle

Ce n'est pas la colère de Mélenchon qui pose problème, c'est sa façon de l'exprimer

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages