Quel soutien-gorge pour le sport ?

·1 min de lecture

Il est situé au-dessus du muscle pectoral, mais n’en contient aucun. Composé essentiellement de graisse (mais aussi de fibres, canaux et vaisseaux), le sein a besoin de soutien voire de protection pour lui éviter les traumatismes, car aucun muscle ne joue ces rôles.

Si le choix de la lingerie sportive dépend du sport pratiqué, il est préférable d’acheter le soutien-gorge de sport (ou la brassière) dans une enseigne spécialisée dans la vente d’articles de sport. Dans tous les cas, il est conseillé de choisir une pièce avec des bretelles croisées dans le dos afin de combiner liberté de mouvement et bon maintien : le tissu ne doit pas être trop élastique.

Le soutien-gorge de sport ne contient ni armature ni couture, qui risquent de blesser le sein. « Il doit avoir des bretelles larges sans matériaux de rembourrage, elles doivent être inclinées pour un bon maintien », précise l’Institut de recherche du bien-être, de la médecine et du sport santé (IRBMS) sur son site Internet.

Si vous pratiquez un sport de contact, optez pour un soutien-gorge suffisamment rembourré, éventuellement doublé d’une surprotection sous forme de coque pour éviter les traumatismes directs. Si vous êtes adepte de la course à pied, protégez vos mamelons du risque de friction avec des pansements adaptés, des bandages type bande Velpeau ou en appliquant un peu de vaseline sur le mamelon.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles