La souscription d’une assurance emprunteur pour les personnes présentant un risque aggravé de santé

1 / 2

La souscription d’une assurance emprunteur pour les personnes présentant un risque aggravé de santé

Il est désormais possible d’emprunter malgré un risque aggravé de santé. Prévu depuis septembre 2015 par la convention AREAS et entré en vigueur l’année dernière, le droit à l’oubli permet aux personnes ayant été atteintes d’une pathologie grave d’accéder à une assurance emprunteur plus facilement. Ce principe est toutefois soumis à certaines conditions pour être effectif.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFMTV.com


Les personnes ayant souffert de graves maladies à l’instar d’un cancer ou d’une hépatite C subissaient une certaine discrimination lors de la souscription d’une assurance emprunteur. Souvent, les assureurs appliquaient une surprime ou excluaient des garanties. Parfois, le candidat se voyait même refuser la prise en charge. 

Depuis le 14 février 2017, ces personnes bénéficient du droit à l’oubli qui...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi