Soupçons d'emplois fictifs : 5 ans de prison dont 1 ferme et 375.000 euros d'amende requis contre Fillon en appel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les réquisitions du parquet général, qui estime que le couple s'est enrichi "de manière illicite", sont un peu moins lourdes que les peines de première instance.

Cinq ans d'emprisonnement, dont quatre avec sursis, et 375.000 euros d'amende ainsi qu'une peine d'inéligibilité de 10 ans ont été requis ce lundi par le parquet général contre l'ancien Premier ministre François Fillon, dans le cadre de son procès en appel sur les soupçons d'emplois fictifs de son épouse.

La peine de prison ferme requise est aménagée en détention à domicile avec bracelet électronique.

"Il est à l'initiative de cette entreprise. Pas d'autre motif que patrimonial", selon le ministère public.

Des réquisitions un peu moins lourdes que les peines de 1ère instance

Deux ans de prison avec sursis et 100.000 euros d'amende ont été requis à l'encontre de Penelope Fillon et trois ans d'emprisonnement avec sursis contre Marc Joulaud, ancien suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale.

Dans son réquisitoire, débuté peu après 13h30 ce lundi, l'avocat général Yves Micolet a estimé que cette affaire était celle de "personnes (qui) se sont enrichies de manière illicite".

En première instance, François Fillon avait été condamné à cinq ans d'emprisonnement dont deux ferme, 375.000 euros d'amende et dix ans d'inéligibilité. Penelope Fillon avait elle été condamnée à trois ans de prison avec sursis, 375.000 euros d'amende et deux ans d'inéligibilité. Quant à Marc Joulaud, sa peine était de trois ans avec sursis, 20.000 euros d'amende et cinq ans d'inéligibilité.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Les époux Fillon se sont "enrichis de manière illicite", estime l'accusation en appel

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles