Soupçons de complicité de trafic de stupéfiants: le point sur la mise en examen de la maire de Canteleu

·4 min de lecture
Mélanie Boulanger, la maire PS de Canteleu. - BFMTV
Mélanie Boulanger, la maire PS de Canteleu. - BFMTV

876450610001_6305123241001

Dans le cadre d'une enquête sur un important réseau de trafic de drogue à Canteleu en Seine-Maritime, non loin de Rouen, la maire PS de la ville a été mise en examen vendredi pour "complicité de trafic de stupéfiants", a annoncé le parquet de Bobigny lundi. Mélanie Boulanger a été laissée en liberté, sous contrôle judiciaire jusqu'à la fin des investigations. BFMTV.com fait le point sur cette affaire, dont on trouve les prémices en 2019.

· Un trafic d'envergure démantelé l'an dernier à Canteleu

Dès septembre 2019, le parquet de Bobigny ouvre une information judiciaire pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs.

Tout se précipite le 8 octobre 2021. Ce jour-là, la police effectue une vaste opération pour venir à bout du plus gros point de deal de l'agglomération rouennaise. En perquisition, les policiers saisissent 15 kilos d'héroïne, 25 kilos de produits de coupe, des armes à feu et 375.000 euros en liquide.

876450610001_6277016038001

Avec l'appui du Raid et de la Brigade de recherches et d'intervention, dix-neuf personnes sont interpellées ce jour-là, à Canteleu mais aussi en région parisienne, notamment les têtes du réseau ainsi que les dealers que le composent.

· La maire placée en garde à vue en octobre

C'est à l'occasion de ce grand coup de filet que la maire de Canteleu, en poste depuis 2014 et figure du Parti socialiste rouennais, Mélanie Boulanger, est placée en garde à vue, ainsi que son adjoint. À l'époque, déjà, l'élue clame son innocence.

À l'issue de sa garde à vue, lors d'une conférence de presse, elle assure n'avoir "aucun lien" avec les trafiquants sévissant dans sa commune.

"Je sais que je suis irréprochable", avait-elle assuré.

· Mélanie Boulanger évoquait des tentatives d'intimidation

Lors de cette même prise de parole, la maire de Canteleu faisait état de tentatives d'intimidation des têtes du réseau à son égard.

Selon elle, les trafiquants l'ont contactée pour tenter "de l'impressionner, de l'intimider, de la dissuader de mener le combat" contre la délinquance, lors de la pose des caméras de vidéosurveillance ou quand elle réclamait des moyens supplémentaires.

876450610001_6276617189001

Elle avait aussi indiqué avoir été suivie en voiture, attendue sur le parking de la mairie ou devant chez elle mais a dit n'avoir jamais déposé plainte, de peur des représailles, ayant reçu des menaces la visant, ainsi que sa fille.

· Mise en examen le 22 avril

Vendredi 22 avril, Mélanie Boulanger, la maire (PS) de Canteleu, a été mise en examen pour "complicité de transport, acquisition, détention, offre ou cession non-autorisée de stupéfiants".

Elle assure, par la voix de son avocat, qu'elle a elle-même sollicité un rendez-vous avec le juge d'instruction afin d'être mise en examen, et de pouvoir ainsi avoir accès au dossier et se défendre.

"Si, habituellement, on ne peut totalement se réjouir d’être mis en examen, ce statut me donne des droits. Je m’en saisis pleinement. Je vais avoir accès au dossier, je vais pouvoir me défendre et apporter les preuves de mon innocence", déclare-t-elle dans un communiqué dont BFMTV a pris connaissance.

Elle fait également un parallèle avec l'affaire Dominique Baudis, ancien maire UDF de Toulouse accusé à tort d'être le complice du tueur en série Patrice Alègre au début des années 2000.

· La maire dément toujours

Selon les informations de BFMTV, lors de ce rendez-vous, Mélanie Boulanger n'a pas répondu aux questions du juge. Elle s'est contentée de lire une déclaration liminaire. Avant de s'exprimer sur le fond, elle entend prendre connaissance des informations contenues dans les quarante tomes de procédure.

"Je maintiens ce que j’ai dit en audition et lors de la conférence de presse que j’avais tenue en octobre : je suis irréprochable. J’ai toujours lutté, sans compromission, contre le trafic de stupéfiants qui gangrène Canteleu, la commune où je suis Maire depuis 8 ans", maintient-elle dans le communiqué.

Désormais mise en examen, Mélanie Boulanger a été laissée libre sous contrôle judiciaire. Elle n'a pas d'interdiction d'exercer ses fonctions de maire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles