Souffrance animale: Une découverte allemande va-t-elle mettre fin au broyage des poussins en France?

AVICULTURE - Tous les ans, 45 millions de poussins mâles sont tués en Allemagne, 50 millions en France. L’année dernière, une entreprise allemande a mis au point une méthode qui pourrait éviter cette situation…

AVICULTURE - Tous les ans, 45 millions de poussins mâles sont tués en Allemagne, 50 millions en France. L’année dernière, une entreprise allemande a mis au point une méthode qui pourrait éviter cette situation…

La découverte peut sembler anodine, mais elle pourrait être cruciale. L’entreprise allemande Seleggt (contraction entre select, sélectionner, et egg, œuf), a mis au point, en 2018, une méthode pour déterminer, avant l’éclosion d’un œuf, si le poussin sera un mâle ou une femelle.

En Allemagne, selon les chiffres de Seleggt, 45 millions de poussins mâles sont exécutés chaque année. Puisqu’ils ne peuvent pas pondre d’œufs, et qu’ils n’ont pas la même chair que les poulets, les mâles sont le plus souvent tués dès leur naissance. Broyés, étouffés, intoxiqués… Les possibilités sont nombreuses. En déterminant le sexe de l’embryon avant l’éclosion de l’œuf, ces mises à mort pourraient être évitées.

Analyser les hormones

Seleggt a été fondée en mars 2017, avec le financement du ministère fédéral allemand de l’Alimentation et de l’agriculture. Les chercheurs ont mis au point une méthode simple : entre le septième et le dixième jour de l’incubation, ils percent la coquille et retirent un liquide de l’œuf. Grâce à un nouveau marqueur breveté, ils analysent les hormones présentes dans ce liquide et peuvent déduire le sexe du futur poussin. Les œufs censés donner naissance à des mâles sont détruits et réduits en poudre.

Depuis la fin de l’année 2018, les oeufs destinés à l’alimentation issus de cette filière sans broyage de poussins sont distribués dans 230 supermarchés REWE et PENNY à Berlin. Le groupe espère atteindre 5.500 magasins dans tout le pays, en 2019.

Mieux, Seleggt veut rendre sa technologie disponible pour tout le secteur avicole. « Le procédé breveté sera disponible pour les premiers couvoirs à partir de 2020, précise le groupe REWE à 20 Minutes. Plus tard, il sera disponi (...)
Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Bretagne: Cinq pompiers blessés, dont deux grièvement, dans l’incendie d’un poulailler
VIDEO. Australie: Un cargo de moutons immobilisé après une vidéo alarmante
Souffrance animale: Dans le doute, la Suisse vole au secours des homards
Finistère: Plus de 60.000 poules périssent dans un incendie
Bruxelles: 20.000 poussins gazés dans un container bloqué à l’aéroport
Maine-et-Loire: Près de 20.000 pintades périssent dans un incendie
Nord: Environ 21.000 poussins périssent dans l'incendie d'un poulailler industriel
Alimentation: Le délit de maltraitance animale va être étendu aux abattoirs