Soudan: la ville d'El Fasher, encerclée par les paramilitaires d'Hemedti, tient bon

Un calme précaire règne à El Fasher, capitale du Darfour du Nord. Les Forces de soutien rapide du général Hamdan Daglo ont lancé une offensive vendredi 10 mai 2024 sur cette ville, attaquant à plusieurs reprises les positions de l’armée du général Al-Burhan. Et contrairement aux autres villes du Darfour, Nyala, El Geneina, El Fasher a réussi à résister aux attaques des paramilitaires.

Dix jours d’offensive et El Fasher continue de résister aux attaques. L’armée soudanaise – qui a été chassée de ses autres positions au Darfour – a regroupé ses effectifs dans cette dernière grande ville encore sous son contrôle. Les rangs de l’armée ont également été renforcés par deux importants groupes armés du Darfour basés à El Fashe : le SLM de Minni Minawi et le Jem de Gibril Ibrahim, qui ont tous deux renoncé à leur neutralité, pour se battre du côté de l’armée.

Et enfin, les paramilitaires n’ont pas beaucoup de soutien parmi la population ici, affirme un habitant d’El Fasher qui ajoute que contrairement à Nyala ou El Geneina, la population de la ville est quasiment exclusivement de l’ethnie Zaghawa, férocement opposée aux tribus arabes qui composent les Forces du général Hamdan Daglo. Des informations ces derniers jours font état de renforts de part et d’autre qui sont en route pour El Fasher.

Manque d'eau et de nourritures à El Fasher


Lire la suite sur RFI