Soudan du sud : Salva Kiir incite son rival Riek Machar à "rentrer à la maison"

franceinfo Afrique avec agences
Encore sous l’effet de leur rencontre avec le pape François en avril au Vatican, le président sud-soudanais Salva Kiir a renouvelé un appel à son ancien vice-président Riek Machar à revenir à Juba et à devenir un partenaire pour la paix

"Je lui ai complètement pardonné et tout ce que je lui demande c'est de devenir un partenaire pour la paix, car il n'est plus mon adversaire." C’est par ces mots empreints de rédemption que le président sud-soudanais Salva Kiir a lancé un nouvel appel à son ancien vice-président Riek Machar

L'influence bénéfique du pape François

Dans un discours prononcé lors de l’ouverture de la session parlementaire, le 14 mai 2019, le président Kiir a vanté l’influence bénéfique du pape François et promis d’œuvrer à la paix conclue à Addis Abeba en septembre 2018. Un accord qui avait permis de mettre un terme à la guerre civile débutée en 2013 et prévoyait en principe la formation d’un gouvernement transitoire d’union nationale au 12 mai.

"Dans l'esprit de cet accord (de paix) et de notre expérience à Rome, je réitère mon invitation à Riek Machar à rentrer à la maison", a ajouté le chef de l'Etat. "Nous avons besoin de lui", peut-on même l’entendre dire dans un sonore diffusé par RFI.

Devant les parlementaires, M. Kiir est également revenu sur le geste du successeur de Saint Pierre, qui s'était agenouillé pour embrasser les pieds des deux belligérants lors d'une retraite spirituelle à laquelle il avait invité les deux hommes les 11 et 12 avril au Vatican.

"Pour être honnête, j'étais bouleversé et je tremblais, mais je savais (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi