Le Soudan et le Soudan du Sud rouvrent leur frontière

·1 min de lecture

Après avoir été fermée pendant plus de 10 ans, la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud doit rouvrir ce vendredi 1er octobre, après un accord signé en août dernier entre les deux gouvernements. Une cérémonie en présence des autorités des deux pays est d'ailleurs prévue dans la journée.

Au total 7 points de passage devraient ouvrir le long de cette frontière de plus de 2 000 km, permettant la libre circulation des biens et des personnes.

La frontière entre les deux pays est officiellement fermée depuis 2011 suite à une dispute territoriale. À l’époque, le Soudan du Sud vient d’obtenir son indépendance. Khartoum et Juba se disputent le contrôle de plusieurs régions frontalières riches en pétrole, notamment la région d’Abiye. Et déploient leurs armées dans la région.

Au fil des années, les relations entre les deux pays se sont améliorées. La frontière est devenue plus poreuse, permettant aux populations locales de faire des va-et-vient pour effectuer des achats ou permettre le pâturage du bétail.

Économiquement mal en point, le Soudan et le Soudan du Sud ont également permis une reprise des exportations du pétrole sud-soudanais par les oléoducs qui traversent le territoire soudanais. Mais cette situation demeurait aléatoire.

Aujourd'hui, la réouverture officielle de la frontière est un événement majeur, estime l’analyste politique Jok Maduk Jok. Elle indique un retour de la confiance entre les deux gouvernements, amorcé par la chute du président soudanais Omar el-Béchir. Mais surtout, elle va permettre de rouvrir les routes de transports entre les deux pays et de relancer l’économie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles