Soudan: une nouvelle coalition politique créée au Caire veut former un gouvernement provisoire

Quarante-huit groupes, partis et mouvements politiques réunis durant plusieurs jours au Caire, ont signé mercredi 8 mai 2024 « la charte du Soudan », un document qui vise à mettre fin à la guerre et à fixer un cadre pour la période de transition en cours dans le pays.

Les signataires de cette charte représentent des partis et des mouvements du Soudan qui ont été exclus de la scène politique soudanaise depuis 2019 alors qu’ils possédaient des vraies assises populaires ou tribales dans la société soudanaise. Des partis qui affichent clairement leur soutien à l’armée.

Parmi les participants, on y trouve le Bloc démocratique, le Parti Baath soudanais, le Parti Mo’tamar populaire, la Coalition de la ligne nationale, le Bloc Taradi ou Consensus national et le Front national.

Ces partis sont à l’opposé de la coalition Taqaddum présidée par l’ancien Premier ministre Abdallah Hamdok et principalement composée des Forces de la liberté et du changement. Ces forces qui avaient signé avec l’armée, en 2022, un accord pour le partage du pouvoir. L’annonce de cette initiative intervient en tout cas au moment où Taqaddum prépare une conférence à Addis-Abeba pour élargir sa coalition, mais dont la date a été repoussée faute de pouvoir rassembler plus.


Lire la suite sur RFI