Soudan : la mobilisation anti-putsch se poursuit malgré une répression qui se durcit

Au moins quinze personnes ont été tuées mercredi 17 novembre dans la répression des manifestations contre le putsch au Soudan, a indiqué un syndicat de médecins prodémocratie, dont au moins 11 dans la seule banlieue nord de Khartoum. Au total depuis le putsch, 39 personnes, dont trois adolescents, ont été tuées et des centaines blessées. Mais si la répression a débuté dès le premier jour, elle a franchi un nouveau palier.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles