Soudan: l’ONU s’alarme de l’intensification des combats à El Fasher

Depuis un peu plus d'un an, et le début de la guerre entre armée régulière du général Abdel Fattah al-Burhane et les Forces de soutien rapide du général Hemmedti, El Fasher, la plus grande ville du Darfour demeurait aux mains de l'armée régulière. Mais les forces du général Hemmedti assiègent la cité depuis plusieurs semaines et des tirs à l'arme lourde sont signalés. Les Nations unies sont plus inquiètes que jamais.

Les craintes sont toujours plus vives au Soudan, au Darfour dans l'ouest du pays. Les provinces darfouries sont largement contrôlées par les paramilitaires FSR du général Hemmedti. Si la plus grande ville du Darfour, El Fasher, demeure aux mains de l'armée du général Burhan et ses alliés, depuis des semaines, les FSR assiègent la cité, capitale de la province du Darfour-Nord. Il y a des escarmouches. Les FSR rasent des villages, et l'armée réplique en bombardant des zones où habitent des civils.

À lire aussiGuerre au Soudan: l’étau se resserre autour de la ville stratégique d'El Fasher, au Darfour

Des tirs à l'arme lourde


Lire la suite sur RFI