Soudan : l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis au secours d’Omar el-Béchir

Alain Chémali
Menacé par un important mouvement de contestation réclamant son départ, le président soudanais a dénoncé un complot visant à détruire le Soudan. Un blogueur saoudien de renom a révélé que l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont décidé de l’aider pour lui éviter la chute.

Des centaines de partisans du président soudanais ont été mobilisés dans les rue de Khartoum le 9 janvier 2019 pour soutenir son régime gravement menacé par une forte contestation depuis le 19 décembre 2018.

Acclamé par ses partisans aux cris de "Dieu est grand !" ou "Oui ! oui ! Béchir nous te suivons !", il s’est adressé à eux dans le grand jardin Green Yard de la capitale en agitant son bâton comme à son habitude.

Un complot visant à détruire le Soudan

Tout comme il l’avait fait la veille devant ses soldats dans la localité d’Atbara, il a dénoncé un complot visant "à casser et détruire" le Soudan. "La décision est une décision des urnes, a-t-il dit à l'adresse de ceux qui réclament son départ, et nous suivrons le peuple soudanais dans son choix."

Alors que d’autres rassemblements de l’opposition étaient dispersés à coups de bombes lacrymogènes au même moment, ailleurs dans la capitale, el-Béchir en a profité pour remercier un groupe de pays "qui se sont tenus à nos côtés dans ces circonstances difficiles dont la Chine, le Russie, le Koweit, le Qatar et les Emirats arabes Unis", a-t-il égréné.

Privé des trois quarts de ses réserves pétrolières depuis l'indépendance du Soudan du Sud en 2011, le pays connaît une grave crise économique. Outre une inflation de 70% par an et une crise monétaire, plusieurs villes souffrent de pénuries de pain et de carburant. Et l'aide des pétromonarchies sont évidemment (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi