Soudan: l’état d’urgence décrété au Darfour-Ouest

·1 min de lecture

Les dernières violences entre tribus rivales dans cette région troublées du Soudan ont fait depuis samedi au moins 50 morts et plus de 120 blessés, selon l’association des médecins soudanais.

Ces affrontements ont débuté samedi à El-Geneina, la capitale de cet État. Ils auraient démarré, selon l’ONU, lorsqu'un homme a tiré sur des membres d’une tribu qui remorquaient leur véhicule jusqu'à la capitale. Les violences ont, comme à chaque fois, vite dégénéré faisant en trois jours des dizaines de victimes. Ce qui a poussé les autorités à instaurer l’état d’urgence. Ce mardi, des coups de feu seraient toujours entendus dans plusieurs quartiers d’El-Geneina. Ce qui pousse certains habitants à fuir leur maison.

Cette montée de la tension intervient alors que les autorités doivent faire face à une circulation plus importante des armes dans le pays. Notamment au Darfour où les affrontements tribaux sont fréquents. En janvier dernier, ils avaient fait plus de 200 morts, surtout dans la capitale.

Les événements de ces derniers jours risquent d’aggraver une situation déjà précaire. L’ONU annonce que les vols humanitaires ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre vers El-Geneina, considérée comme une plaque tournante de l'aide dans la région. Cette mesure pourrait affecter plus de 700 000 personnes.