Sosies, champignons magiques, Big Bang... Les articles à lire ou à relire pour bien commencer 2023

Comment abordez-vous le passage d’une année à l’autre ? Est-ce un moment charnière, une date symbolique qui appelle bilan et réflexion ? Ou un moment de pause hivernale, de lecture au coin du feu, loin du fracas du monde ?

  • Si la fin de cette année tumultueuse suscite chez vous le besoin de faire le point, de réfléchir sur la course du monde et d’esquisser des perspectives, voici quelques idées de lecture.

(Disons-le tout de suite : elles sont loin d’être exhaustives.)

Ces articles nous ont fait cogiter, débattre, ils nous ont parfois inspiré l’idée d’un dossier ou d’un hors-série. Si vous ne les avez pas encore lus, peut-être nourriront-ils, à votre tour, vos réflexions.

“La Bombe démographique”. Hors-série de “Courrier international”, octobre-novembre 2022.
. Courrier international
“La Bombe démographique”. Hors-série de “Courrier international”, octobre-novembre 2022. . Courrier international

Tant qu’à passer en 2023, autant nous projeter carrément en 2100 et imaginer le tour qu’aura pris l’humanité d’ici là. Nous serons certes plus nombreux (environ 10 milliards), mais nous serons surtout plus vieux. Le Japon est déjà contraint de chercher d’autres moyens de prendre soin de ses personnes âgées, tandis que la Corée du Sud se demande si elle ne va pas tout bonnement disparaître, faute de naissances. Mais ce vieillissement de la population ne concerne pas toute la planète : si les Espagnols et les Japonais ne font plus d’enfants, ce n’est pas le cas des Éthiopiens ni des Nigérians. En 2100, 40 % de la population mondiale devrait être africaine, et cela pose d’ores et déjà d’immenses défis quant au développement du continent et à son implication dans la gouvernance mondiale. Foreign Policy l’explique fort bien, dans cet article issu de notre hors-série “La Bombe démographique”.

En attendant, le continent le plus peuplé est toujours – de loin – l’Asie, et la Chine est un grand acteur géopolitique totalement incontournable. C’est pourquoi, dans un long décryptage, ce spécialiste nous invite à mieux comprendre l’idéologie qui sous-tend l’action de Pékin. Une clé de lecture qui demeure étrangement absente des analyses occidentales, constate-t-il. Et ce alors que, contrairement à ses prédécesseurs, Xi Jinping a pris un virage nettement plus idéologique que pragmatique.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :