SOS Hôpital public : nos révélations sur les salaires de la honte

Baptiste Giroudon / Paris Match

Infirmiers, kinés, aides-soignants, médecins (contractuels, internes)…  Ils n’en peuvent plus. Et nous dévoilent leurs feuilles de paie.

Elle s’est effondrée. Il y a dix jours, un vendredi, Patricia a éclaté en sanglots. Trop d’émotions. Sa belle-sœur était opérée en urgence après avoir accouché. Et, au travail, tellement d’examens impossibles à programmer pour « ses » malades… La faute au manque de personnel. Un drame pour cette femme perfectionniste et passionnée.
À l’hôpital Saint-Louis, Patricia, 48 ans, surnommée « la tour de contrôle », est la figure emblématique de Coquelicot 4, le lien entre le service d’immunologie et les patients. Entrée à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) voilà une vingtaine d’années, elle avait d’abord travaillé dans l’hôtellerie-restauration. Femme de chambre, serveuse, réceptionniste, « un bon entraînement pour l’hôpital public car j’étais déjà multitâche », s’amuse-t-elle. Ensuite, comme aide à domicile.

Voir aussi notre vidéo :Naufrage à l'hôpital : la vérité sur le salaire des soignants

Les souffrances de son frère – atteint d’une leucémie prise en charge à Necker – et de son père – souffrant d’un lymphome de Hodgkin – lui ont donné l’envie de s’engager auprès des malades et de se battre pour eux. Elle a passé le concours d’aide-soignante avant de postuler à Saint-Louis ; à l’époque, se souvient-elle, pas de manque de personnel, au contraire. Elle officie huit ans comme aide-soignante, mais, avec un mari aux trois huit à la RATP, elle devient secrétaire hospitalière : « C’était compliqué de réveiller un enfant à 5 heures du matin pour le déposer chez la nounou avant de partir à l’hôpital. » Même si son salaire a récemment été revalorisé, elle est longtemps « restée bloquée » à 1 600 euros net par mois, une paie l’obligeant à s’installer en Seine-et-Marne, à Tournan-en-Brie. Porte à porte, elle met(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles