"Sortons de la crise sanitaire, mais gardons nos frontières"

·1 min de lecture

Ancien élève de l’ENA et président du Projet Vauban, laboratoire d’idées libérales et républicaines, Arthur Dehaene plaide pour maintenir ce qu'il considère comme le seul acquis positif de la crise sanitaire : la maîtrise des frontières.

Déconfinement et vaccination font souffler un vent de liberté en France, mais nous ne devons surtout pas oublier la leçon de la crise : faute d’avoir su maîtriser leurs frontières et produire assez de masques et de tests, les Français ont dû se confiner chez eux et attendre bien sagement la délivrance. Autrement dit : à vouloir se passer de frontières, on les retrouve à sa porte !Certes, aujourd’hui les Français sont soulagés de retrouver les musées, les terrasses et les voyages. Ils veulent sortir de la crise et retrouver la liberté d’aller et venir. Il est à cet égard symptomatique que le passeport sanitaire, qui permettra aux citoyens de l’Union européenne (UE) de voyager librement sur le continent à partir du 1er juillet, soit plébiscité par près de 60 % des Français selon un sondage Ipsos.Loin d’un " monde d’après " fait de limitation des déplacements, d’un ré-enracinement villageois très largement fantasmé et de frontières apaisées, les Français inclinent à retrouver le " monde d’avant ", celui des déplacements et du commerce. Plutôt qu’une conversion à la " sobriété heureuse " chère aux décroissants, ils semblent souhaiter le retour de la " mondialisation heureuse ". Confinement, jauges, frontières : après le monde fermé, ils...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Agression raciste à Dole : le procès du retraité reporté au 22 juin prochain

Rentrée scolaire : 22 établissements scolaires fermés en raison de cas de Covid-19, annonce Jean-Michel Blanquer

Rentrée obligatoire le 22 juin : la reculade de Jean-Michel Blanquer sur les précautions sanitaires

Rentrée obligatoire le 22 juin : "On ne pourra pas accueillir tous les élèves"

Ecoles : une distanciation "d'un mètre latéral" entre élèves à partir du 22 juin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles