Sortir dans l’Oise : entre le plat et le dessert, un petit air de la Traviata

G.P.
Dîner Bel Canto au Château Hôtel Tiara Mont Royal Chantilly

Quatre fois par an, le Château Hôtel Tiara Mont Royal Chantilly propose des dîners lyriques « Bel Canto » durant lesquels une soprano et un ténor interprètent des morceaux d’opéra de haute volée. On a testé.


Une serveuse nous propose du pain. Nature ou olives ? On ne fait pas attention à son uniforme, légèrement différent de celui ses collègues. Olives, s’il vous plaît. Et puis, une poignée de minutes plus tard, alors que le repas n’a pas encore commencé, notre « serveuse » se met à chanter à des hauteurs himalayennes, accompagnée d’un autre « collègue » qui avait tout aussi bien brouillé les pistes en faisant défiler la corbeille. Bienvenue au dîner Bel Canto que le château hôtel Mont Royal, à Chantilly, organise quatre fois par an.

Le concept ? Proposer, au milieu d’un repas gastronomique servi dans l’ancienne salle de bal de cet hôtel cinq étoiles, des interludes lyriques interprétés par un ténor et une soprano accompagnés par une pianiste. Des musiciens rompus aux grandes scènes et qui, le temps d’une soirée, abordent leur art différemment. A la fois de manière plus directe et décontractée. « Contrairement à ce que l’on peut faire à l’Opéra, ici, on peut capter un regard, c’est vraiment agréable », souligne en aparté le ténor, Avi Klemberg.

Pour le client, voir de près sa performance vocale a quelque chose de très puissant. C’est comme observer un match de Roland-Garros directement sur le court. On voit la ponctuation du visage s’affiner, le regard se transformer, le coffre s’épanouir. Le quadragénaire, très à l’aise, passe de table en table. « Pour ces soirées, on a besoin d’avoir des artistes qui ont un échange direct avec les gens, une facilité de communication spontanée et naturelle », confie Anthony Houette, directeur de la restauration.

« On privilégie les morceaux connus »

Soudain, après l’entrée, un murmure général furète entre les tables. La soprano, Deborah Attal, a changé de robe. Les airs reprennent de plus belle. Offenbach, Mozart, Puccini… « On (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Sorties en famille : notre sélection pour les vacances de printemps en région parisienne
Théâtre à Paris : ambiance « titi et gominé » avec L’Angoisse du roi Salomon
Théâtre en Ile-de-France : le rire féroce des Chiens de Navarre
Sorties gratuites dans le 91 : une semaine dédiée au jeu vidéo à Evry
Sortir dans le 93 : du grand cirque à 2€ à l’heure de l’apéro !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages