Sorties cinéma : Ad Astra, Le Chardonneret, Lucky Day... Les films de la semaine

Emilie Schneider, Vincent Formica et Laurent Schenck
Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

Ad Astra de James Gray

Avec Brad PittTommy Lee JonesRuth Negga...

Le saviez-vous ? En 2016, Brad Pitt devait jouer dans le film d'aventure The Lost City of Z de James Gray, mais a dû renoncer en raison d'une incompatibilité d'emplois du temps. Il a été remplacé par Charlie Hunnam et a toutefois officié en tant que producteur délégué, via sa société ", sur le long métrage. Ad Astra constitue donc le premier film dans lequel le cinéaste dirige l'acteur. Avant cela, les deux hommes envisageaient de collaborer sur une adaptation du roman de Mark Greaney, "The Grey Man", sans que les choses ne se concrétisent.

 

Un jour de pluie à New York de Woody Allen

Avec Timothée ChalametElle FanningSelena Gomez...

Le saviez-vous ? Le Wooster Hotel, où se rend Ashleigh pour interviewer Roland Pollard, est fictif. L'équipe s'est installée dans le Bowery Hotel de l’East Village pour tourner. Pour ne pas être dérangée par les clients, la production a construit une façade dans une rue différente et créé son propre hall d’accueil à l’étage au-dessus de celui de l’établissement. Quant au bureau de Pollard installé dans la suite de l'hôtel, il s'agit d'un loft privatif d'un particulier. Le chef décorateur Santo Loquasto se souvient : "Le décor était impressionnant. Il s’agissait d’une magnifique suite, légèrement fantasmatique, qu’un réalisateur pourrait louer". Enfin, l’appartement classique de Chan, censé être situé dans l’Upper East Side, a été tourné à Central Park West.

 

Lucky Day de Roger Avary

Avec Luke BraceyNina DobrevCrispin Glover...

Le saviez-vous ? Crispin Glover incarne Luc, un tueur à gages ivre de vengeance, métaphore du passé du héros qui resurgit. L'acteur était si crédible dans son rôle que la jeune actrice Ella Ryan Quinn lui a laissé un mot à la fin du tournage disant : "Cher Crispin, merci mille fois de m'avoir aidée au cours des scènes les plus dures en ayant l'air effrayant. Ça m'a vraiment permis d'avoir l'air effrayée !"

 

Interview avec Dieu de Perry Lang

Avec David StrathairnBrenton ThwaitesYael Grobglas...

 

Edith, en Chemin Vers son Rêve de Simon Hunter

Avec Sheila HancockKevin GuthrieAmy Manson...

Le saviez-vous ? Dès le début du processus d’écriture, Simon Hunter savait qu'il devait trouver une actrice capable d’escalader la montagne qui est au coeur du récit. Le metteur en scène voulait être authentique à 100%, mais la question centrale qui se posait alors était la suivante : comment faire grimper une actrice d’environ 83 ans sur une montagne du Sutherland ? Il se rappelle :

"Sheila était déterminée, je pouvais le voir dans son regard quand je l’ai rencontrée pour la première fois. Dès qu’elle s’est décidée à le faire, elle s’est lancée dans l’entraînement. Elle allait à la salle de sport, elle faisait de la marche nordique. À chaque fois que je discutais avec elle, elle proclamait : "Je me suis entraînée !" Je savais qu’elle le ferait, elle s’y était décidée. Malgré tout, je n‘en croyais pas mes yeux. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup d’actrices de 83 ans dans le monde qui se seraient investies dans ce projet de cette manière."

 

Le Chardonneret de John Crowley

Avec Ansel Elgort, Oakes Fegley, Nicole Kidman...

Le saviez-vous ? Le Chardonneret est adapté du roman du même nom écrit par Donna Tartt et qui a obtenu le prestigieux Prix Pulitzer en 2014. L’ouvrage publié à l’automne 2013 a immédiatement remporté un vif succès et s’est classé en tête des ventes dans le monde entier. Le réalisateur John Crowley confie : "Je fais partie des millions de personnes qui adorent ce livre. Je l’ai lu à sa sortie et j’ai trouvé que c’était un mélange très réussi de beaucoup de choses. Le livre porte un regard intéressant sur les sentiments de chagrin et de honte : on découvre un enfant qui reste bloqué à un moment de sa vie correspondant à la mort de sa mère, et ce blocage ne fait que devenir plus profond et complexe lorsqu’il devient adulte. J’ai trouvé que c’était un roman puissant et marquant. C’est un critère important lorsqu’on adapte un livre au cinéma car il faut conserver cette première impression de lecture et s’en nourrir."