Sortie VOD. "Ala Changso", beau film tibétain sur un pèlerinage initiatique à Lhassa

Jacky Bornet
·1 min de lecture

En février, Jinpa avait échappé au premier confinement, permettant de découvrir un rare et très beau film tibétain. Ala Changso, premier long métrage de Sonthar Gyal, est contraint à une seule sortie VOD (disponible sur cinecroisette.com) à partir du mercredi 11 novembre, suite à cette deuxième fermeture des salles. Drame familial sur fond de spiritualité tibétaine, il nous plonge comme son prédécesseur, au cœur d’une société aux antipodes de la nôtre, en pleine mutation.

Tradition et modernité

Au Tibet, Drolma atteinte d’une grave maladie, entreprend un pèlerinage d’un an à Lhassa qui lui impose de faire trois pas, se prosterner, puis de reprendre sa marche. Veuve remariée, mère de Norbu - un garçon turbulent opposé à son beau-père Dorje -, Drolma cache sa maladie à son mari et quitte le foyer. Elle est bientôt rejointe sur sa route par son frère Jinpa, puis Dorje et son fils. Dans les épreuves, ces deux derniers vont trouver la voie de leur réconciliation.

Empreint de la rudesse et de la beauté du Tibet, Ala Changso (Dieu essaie), entièrement tourné en extérieur, témoigne aussi d’une société dont les traditions sont confrontées à une modernité galopante. Drolma préfère le remède d'un pèlerinage traditionnel à celui de l’hôpital, alors que son frère use d’une moto rutilante, et que son mari l’engage (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi