La sortie du troisième OSS 117 reportée, Jean Dujardin ironise sur "ce fichu microbe"

·1 min de lecture

Ouvrira ? Ouvrira pas ? L'incertitude plane toujours quant à une date pour la réouverture des cinémas. Les salles avaient fondé tous leurs espoirs sur la date du 15 décembre, espoirs douchés par Jean Castex lors de sa conférence de presse du 10 décembre dernier. Le nombre de cas étant encore trop élevé en France, le gouvernement juge impossible de rouvrir d'autres lieux recevant du public, excepté les commerces et les lieux de culte. Une clause de revoyure a été fixée au 7 janvier prochain : à cette date, comme l'a annoncé la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, la situation sanitaire sera réévaluée. En attendant, un certain nombre d'organisations professionnelles ont saisi le Conseil d'Etat afin de faire invalider la fermeture des cinémas. Si le jugement est attendu demain soir, ils sont peu nombreux à croire que le Conseil d'Etat puisse désavouer le gouvernement sur une décision aussi importante.

En attendant d'en savoir plus, les producteurs et les distributeurs tentent, tant bien que mal, de s'organiser. Ainsi, d'abord prévue pour une sortie le 16 décembre dernier, la sortie des Tuche 4 est pour l'instant fixée au mercredi 3 février. Invité de Mouloud Achour sur Canal + ce dimanche, son réalisateur Olivier Baroux n'a pas caché qu'il envisageait déjà un autre report : "Je vais être très franc, s’il ne sort pas le 3 février, je pense qu’on le sortira en fin d'année prochaine. Je m’avance mais ce n’est pas moi qui décide. C’est Jérôme Seydoux et ses équipes qui vont décider. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Jean-Paul Belmondo (L'as des as, France 3) : d'où vient son surnom Bébel ?
Zootopie (M6) : découvrez quel clin d'oeil à La Reine des neiges se cache dans le film !
Théories de fans : et si Hermione était la soeur aînée et cachée d'Harry Potter ? (VIDÉO)
Kirk Douglas (L'homme qui n'a pas d'étoile, Arte) : les plus grands rôles du dernier monstre sacré d'Hollywood (PHOTOS)
Kad Merad et Olivier Baroux (Bullit et Riper sur Canal+) : "C'est notre façon de dire qu'on peut toujours faire ce métier !"