La sortie des joueurs lyonnais de Furiani n'a pas non plus été de tout repos

Vincent Gibert
Des supporters bastiais face à des CRS après le match Bastia-Lyon le 16 avril 2017.

LIGUE 1 - Le bus des joueurs et les dirigeants de l'Olympique Lyonnais n'ont pu quitter que vers 20h le stade Armand-Cesari, à Furiani, où des échauffourées ont entraîné l'arrêt de leur rencontre contre Bastia comptant pour la 33e journée de L1 ce dimanche 16 avril, a constaté un correspondant de l'AFP.

Le bus de l'OL a pu quitter l'enceinte à la suite de l'intervention des gardes mobiles, qui ont dispersé une centaine de supporters massés devant les grilles.

Vers 19h20, les joueurs de l'OL avaient une première fois rallié leur bus avant d'en redescendre, pour rejoindre leur vestiaire cinq minutes plus tard. Des supporters bastiais étaient alors massés devant les grilles du stade, qui s'était peu à peu vidé après l'annonce de l'arrêt de la rencontre.

Important dispositif de sécurité à l'aéroport

Les joueurs et dirigeants lyonnais sont ensuite arrivés vers 21h à l'aéroport de Bastia, a constaté un correspondant de l'AFP. Les joueurs de l'OL patientaient dans l'aéroport avant de monter dans un avion privé, a-t-on appris de source proche du dossier. Cette même source indiquait à l'AFP qu'un "important dispositif de sécurité était déployé à l'intérieur et à l'extérieur de l'aéroport".

Dans un communiqué, la LFP a condamné "avec la plus grande fermeté les...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages