Sorti de prison, l'homme qui avait giflé Emmanuel Macron "n'a aucun regret"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'affaire avait fait grand bruit le 8 juin dernier. Lors d'un déplacement à Tain-l'Hermitage, dans la Drôme, Emmanuel Macron avait reçu une gifle de la part d'un manifestant. Très vite, un dénommé Damien Tarel avait été arrêté et jugé deux jours plus tard au tribunal correctionnel de Valence à 18 mois de prison, dont quatre mois ferme. Trois mois plus tard, il est sorti de prison et s'est exprimé sur l'antenne de BFMTV, avec un discours toujours aussi vindicatif contre le pouvoir.

Déclarant n'avoir "aucun regret" après son geste, il a remis en cause le droit à manifester dans le pays : "Le peuple est muselé, comment voulez-vous qu'il passe ses idées aujourd'hui. Normalement la Ve République a été conçue pour faire appel à un referendum régulier et faire appel au peuple", lâche-t-il dans un premier temps. Et d'ajouter : "Aujourd'hui, ce referendum n'est plus appliqué et ce jour-là, les manifestants ont été exfiltrés par la gendarmerie." Interrogé également sur le symbole que la violence pouvait engendrer, Damien Tarel a préféré relever qu'il existait plusieurs formes de violences : "l'institutionnelle et l'étatique".

>> A lire aussi - Emmanuel Macron giflé : quatre mois de prison ferme pour l'agresseur

Dans la foulée, s'il a déploré la violence physique, il a qualifié de "petit soufflet" la gifle infligée à Emmanuel Macron, en ironisant : "Macron s'en est remis extrêmement bien. On n'est pas sur un tabassage". Revenant sur son geste, il a rappelé qu'il était venu le 8 juin contester (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vers une épidémie plus importante de bronchiolite cet hiver ?
Refusant de porter le masque, Francis Lalanne provoque un scandale dans un train
La réforme des retraites, "pas une priorité" pour Emmanuel Macron
C8 condamnée en appel à verser plus de 5,15 millions d'euros à Thierry Ardisson
Assurance récolte : Emmanuel Macron annonce une aide conséquente de l’Etat pour les agriculteurs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles