«Soporifique», «confinement énergétique»... Ce que les patrons ont pensé du discours de Borne

Des annonces et des mots qui n'ont pas manqué de faire réagir les patrons. Dans son discours de rentrée face au Medef ce lundi, Élisabeth Borne a appelé les entreprises à agir pour éviter la mise en place de mesures de "rationnement" , et à établir des plans de sobriété énergétique. Sur le fond, les différents chefs d'entreprise rencontrés par Europe 1 jugent le discours de la Première ministre convenu, sans grande surprise.

>> Retrouvez Punchline en replay et en podcast ici 

Les patrons disent d'ailleurs être déjà pleinement engagés dans la transition écologique. En réalité, c'est le ton employé par la locataire de Matignon et notamment la menace du "rationnement" qui sont pointés du doigt.

Un manque d'optimisme souligné

"Quand je l'ai entendu, j'ai pensé 'confinement énergétique'", déclare ce premier chef d'entreprise au micro d'Europe 1. "Responsabiliser les gens, c'est important. Leur faire peur, c'est parfois gênant", poursuit-il, "et en tout cas, restreindre les libertés des Français, ce n'est pas bon", ajoute le patron.

Présente ce lundi après-midi, une participante reproche le manque d'optimisme d'Élisabeth Borne dans ce discours de rentrée. "Soporifique", lâche-t-elle auprès d'Europe 1. "J'ai trouvé que son discours était particulièrement pessimiste. Nous avons besoin d'optimisme en France, et donc nos dirigeants doivent aussi nous transmettre cette valeur et cette façon de voir les choses", estime la cheffe d'entreprise. Des réactions qui sont donc mitigées p...


Lire la suite sur Europe1