Sophie de Wessex : le souvenir traumatisant de la naissance de sa fille Louise

Depuis le départ de Meghan Markle et du prince Harry, c’est l’une des figures montantes de la monarchie britannique. Sophie de Wessex, que l’on a pu voir très mobilisée pendant l’épidémie de Covid-19, a gagné ses gallons au sein de La Firme. Alliée de Kate Middleton, inspiration pour la reine, présence accrue sur le terrain... l'épouse du prince Edward constitue désormais l'un des atouts de la famille royale. Malgré cette position privilégiée, la belle-fille de la reine Elizabeth II veut pour autant voir ses enfants, Louise et James, construire leur propre destin, comme elle l'a dévoilé dans un entretien pour le Sunday Times, ce 6 juin. "Nous essayons de les élever en sachant qu'ils devront très certainement travailler pour gagner leur vie", a-t-elle confié. Elle souhaite ainsi que Louise, âgée de 16 ans, aille à l'université. Un évènement qui serait une jolie consécration pour Sophie Rhys-Jones, encore marquée par la naissance de son aînée.

Car au moment de l'accouchement, l'épouse d'Edward a fait une hémorragie et a perdu beaucoup de sang (plus de quatre litres). Sa petite fille, née prématurée en novembre 2003, ne pesait alors que deux kilos. Surtout, elle était atteinte d'une ésotropie, une forme de strabisme. Dès son plus jeune âge, l'enfant a dû subir plusieurs opérations correctrices. "Ce n'est toujours pas parfait, mais aucun de nous ne l'est", a avoué l'épouse d'Edward au Sunday Times. La mise au monde de Louise lui laisse néanmoins un traumatisme durable. "Pendant les

Retrouvez cet article sur GALA

Alizée partage un nouveau cliché de sa petite Maggy qui a bien grandi
Meghan et Harry trahis par un proche de Kate et William ? Nouvelles révélations gênantes
Karine Ferri : que devient son mari Yoann Gourcuff ?
Guillaume Canet ému par l'histoire bouleversante d'une mère et de sa fille handicapée
Pierre Casiraghi et Beatrice Borromeo : ce nouveau projet inspiré par leurs enfants