Sophie Tapie évoque le combat de son père contre le cancer dans son dernier album

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

De la musique country à la pop, il n'y a qu'un pas pour Sophie Tapie. La chanteuse, fille de l'homme d'affaires Bernard Tapie, publie son dernier album 1988 en référence à son année de naissance. L'occasion pour l'artiste de parler du combat de son père qui lutte contre le cancer au travers du titre Phoenix. Sophie Tapie aborde également dans son album son admiration pour Daniel Balavoine, disparu tragiquement deux ans plus tôt, le 14 janvier 1986 dans un accident du rallye Paris-Dakar. L'artiste s'est confiée au micro de Philippe Legrand sur Europe 1.

"Apaiser la douleur en chanson"

Parmi les titres inédits de Sophie Tapie, Phoenix évoque le combat de son père contre la maladie. "C'était ma manière de dire ce qu'il est au travers de mes yeux. C'est lui qui s'exprime, mais c'est la manière dont je le perçois, ce que j'ai appris et ce que je retiens de lui", raconte l'artiste, qui souligne le difficile combat contre le cancer. "C'est aussi une manière de parler de cette maladie qui isole énormément les gens parce qu'il fait peur", affirme Sophie Tapie.

L'artiste aborde sa vie aux côtés de son père dans ce moment délicat. "Il y a des jours où ça va tellement bien, puis des jours où on est au bout. Et puis ça revient. C'est cyclique un peu comme un phœnix", explique la chanteuse, qui dédie ce titre à tous les malades du cancer. "J'en parle avec beaucoup de pudeur et j'essaye d'apaiser la douleur en chanson."

"J'avais voulu voir Daniel Balavoine, et ma maman m'a dit que ce n'était...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles