Sophie La Girafe fait son entrée au musée Grévin

·1 min de lecture
Sophie La Girafe prend de la hauteur au musée Grévin. (Photo: Vulli)
Sophie La Girafe prend de la hauteur au musée Grévin. (Photo: Vulli)

JOUET - C’est peut-être la madeleine de Proust de beaucoup d’adultes. Ce mercredi 22 septembre, l’un des jouets les plus cultes de la petite enfance a fait son arrivée dans la collection de statues du musée Grévin: Sophie La Girafe.

″Ça fait un an qu’on travaille dessus, pour reproduire à l’identique la couleur, le dégradé des pattes, les tâches, le rose des joues et de la bouche”, a expliqué à France Bleu Stéphanie Arnaud, directrice générale adjointe de Vulli, entreprise haute savoyarde à l’origine du petit objet conçu il y a 60 ans.

Bien loin des 18 centimètres habituels, la réplique mesure, elle, 1 mètre 70, “pour que les visiteurs puissent la prendre dans leurs bras”. Contrairement aux autres statues du musée, celle-ci n’a pas été pensée en cire. Elle est faite en silicone.

“C’est une grande fierté bien sûr, mais c’est surtout émouvant ce soir de voir cette grande dame de 18 cm rejoindre les grands de ce monde”, poursuit la représentante du fabricant français.

Alors que Sophie La Girafe s’est vendue à plus de 70 millions d’exemplaires à travers le monde, sa réplique, elle, a été installée aux côtés de la statue du Petit Prince et côtoie désormais les quelques centaines d’autres personnalités de cire, comme Thomas Pesquet et Mimie Mathy.

À voir également sur Le HuffPost: Sans touristes, le musée du Louvre retrouve un nouveau public

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles