Sophie Davant: «Je ressens une culpabilité à être confinée»

Geffray, Emilie
Sophie Davant: «Je ressens une culpabilité à être confinée»

INTERVIEW - L’animatrice d’«Affaire conclue» sur France 2 est confinée seule, ses enfants étant chez leur père. L’occasion pour démarrer l’écriture d’un nouveau livre.

Pendant toute la durée du confinement général, la rédaction télé du Figaro interroge des personnalités du petit écran confinées à leur domicile. Après Stéphane Bern, installé dans sa propriété du Perche, Audrey Crespo-Mara, oscillant entre son émission à LCI et son mari et ses enfants, Jean-Pierre Foucault, confiné chez lui à Carry-le-Rouet et Arthur, qui profite du confinement pour animer une web-émission, nous avons joint Sophie Davant pour connaître ses passe-temps.

LE FIGARO. - Comment se passe le confinement?
Sophie DAVANT. -
Ça se passe le mieux que possible, comme un confinement, c’est-à-dire que je ne vois personne. Je reste chez moi, je trouve des occupations, je fais un peu de sport et la semaine dernière, j’ai reçu un coup de fil de mon éditrice qui s’est dit que j’avais du temps devant moi donc c’est le moment ou jamais d’écrire. On a réfléchi ensemble à un sujet et je m’y attelle.

» LIRE AUSSI - Sophie Davant: «J’apprends enfin à m’aimer»

Où êtes-vous confinée?
Je ne suis pas à Paris. Je suis dans une maison où il n’y a pas de jardin. J’ai juste une petite terrasse pour prendre l’air. Je suis toute seule. Mes enfants sont confinés avec leur père [le journaliste Pierre Sled, ndr] à 15 km de chez moi. Il se trouve que je n’avais pas choisi d’être seule mais ça s’est présenté comme ça puisque mes enfants avaient un peu traîné dans Paris donc je n’ai pas trop voulu prendre de risques d’être contaminée. Mais je ne pensais pas être privée d’eux pendant deux mois. Ça va être long.

Pas trop dur de vous retrouver seule?
Ça ne me fait pas peur parce que j’ai l’habitude. J’ai en souvent besoin de cette solitude. Le week-end, après ma semaine d’enregistrements, j’aime bien me retrouver avec moi-même et prendre le temps de réfléchir, de méditer un peu sur tout. Cette longue période d’introspection (...) Lire la suite sur TVMag.com

«Affaire conclue»: l’émission de Sophie Davant lance «le duel des brocantes» 
Sophie Davant: «On adore exporter “Affaire conclue” en province» 
Sophie Davant: «Avec “La Lettre”, on m’a offert un écrin sur mesure» 
Inscrivez-vous à la newsletter du TVMAG.com