Sophie Davant « heurtée » : ces « critiques gratuites » sur son physique qui la blessent

·1 min de lecture

Depuis déjà plus de trente ans, Sophie Davant fait les beaux jours du PAF. L’animatrice qui officie dans Affaire conclue sur France 2 ne fend qu’à de très rares occasions l’armure. Dans les colonnes de Télé Star, ce samedi 13 mars 2021, l’ex de Pierre Sled évoquait son rôle de mère auprès de ses deux enfants, Valentine et Nicolas. Valentine semble être prête à suivre les traces de sa mère.

En effet, cette dernière est journaliste gastronomique. Elle a travaillé notamment sur le tournage de la dernière saison du Meilleur pâtissier sur M6. Un chemin qui fait penser à celui de sa maman, qui avait intégré Antenne 2 dans le cadre de ses études à la fin des années 1980.

Sophie Davant est très fière de sa progéniture, bien qu’elle laisse à ses enfants le choix de faire le métier qu’ils souhaitent. « Elle (Valentine, ndlr) est douée pour ça : très naturelle, à l'aise. Et je trouve normal de la soutenir. Mais c'est elle qui fera ses choix de carrière », a-t-elle confié à Télé Star. Au cours de son entretien pour nos confrères elle a également parlé des remarques sexistes auxquelles elle fait face. Sur les réseaux sociaux, bon nombre d’internautes critiquent son apparence. « J’ai droit à des commentaires déplacés du genre : 'Elle est tapée', 'Elle devrait se faire lifter'. Comme je suis très sensible, les critiques gratuites me heurtent. Mais quand elles ne concernent pas mon look, j'en tiens toujours compte », conclut-elle.

Lire la suite sur le site de Voici

Corinne Masiero nue aux César : consternée, Isabelle Balkany propose une remplaçante "gaulée" pour la remplacer
Mort de Thione Seck : la star de la chanson sénégalaise s'est éteinte à 66 ans
Wonder Woman : ce détail physique du personnage de Gal Gadot qui avait créé une vive polémique
PHOTO Léa Salamé : ce rare et adorable cliché avec son petit garçon pour son anniversaire
"Tout a radicalement changé" : Alain-Fabien Delon se confie à coeur ouvert sur son père, Alain Delon