Sophie Davant, Arthur, Olivier Minne, Nagui... A quoi ressemblaient vos animateurs préférés il y a trente ans ?

·1 min de lecture

Il y a trente ans, la mode n’était pas la même, la chirurgie n’avait pas (trop) encore sa place dans le milieu de la télévision et toute une génération de jeunes animateurs venait de débarquer sur les écrans, prenant progressivement la place des légendes. Certaines d’entre elles, en véritables gauloises, résistent encore et toujours à l’envahisseur. Michel Drucker le premier. Déjà bien ancré dans le paysage dans les années 1990, l’animateur n’est pas près de laisser son siège. A 78 ans et après une intervention chirurgicale lourde à l’issue heureusement joyeuse, le mari de Dany Saval compte bien garder ses fesses sur son canapé rouge. Il n’a d’ailleurs pas beaucoup changé contrairement à d’autres. La palme du glow up revient sans doute à Arthur. A l’époque, c’est lunettes rondes vissées sur le nez et les golfes aussi grand que le Persique qu’il apparaissait à la télévision. Trente ans plus tard, Jacques Essebag, de son vrai nom, est toujours aussi populaire, voire plus depuis qu’il a adopté la barbe de trois jours et que ses cheveux ont repoussé (et sûrement pas par l'opération du Saint-Esprit, ne nous mentons pas).

Sophie Davant n’a pas énormément changé. La coupe de cheveux reste sensiblement identique. Couleur, forme, la marque de fabrique de l’animatrice est toujours la même. La Sophie Daprès avoue toutefois qu’elle n’est pas contre une petite injection de temps en temps pour repulper tout ça. On comprend mieux pourquoi le public masculin en est piqué.

On n’oubliera jamais (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Claude Dartois (Koh-Lanta, La Légende) : pourquoi il refuse les lettres de sa famille dans l'aventure
Ici tout commence : Olivier Marchal bientôt au casting ? Son appel du pied à la production
PHOTOS Benjamin Castaldi mari et papa comblé : ce double anniversaire qu’il célèbre en grande pompe
Patrick Sébastien papa absent : les tendres confidences de son fils Olivier Villa
Nathalie Saint-Cricq en deuil : son père Jacques Saint-Cricq est mort à 86 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles