SONY ne produira plus de MiniDisc dès le mois prochain

Le MiniDisc, une technologie qui avait beaucoup pour réussir Le MiniDisc, qu'en France on trouvait aussi sous l'appellation minidisque ou simplement MD, a commencé réellement sa carrière en 1992. Il y a vingt ans le lecteur MZ-1 connaît le premier succès d'une longue série d'appareils, mais la technologie ne va surtout rencontrer la réussite commerciale qu'au Japon, terre natale de SONY. Le MiniDisc est un drôle d'objet, à mi-chemin entre le CD et la cassette. Le CD car il utilise une technologie optique analogue, basée sur le laser. La cassette, car la petite galette est placée dans une structure rigide en plastique. Le MiniDisc permet théoriquement d'obtenir un son propre et qui ne se détériore pas avec le temps comme la cassette, tout en étant beaucoup plus solide que le CD et nettement moins sujet aux vibrations. D'un point de vue technique, le MiniDisc avait tout pour réussir. Pourtant, ce ne fut pas le cas. Pourquoi ? Parce que SONY, totalement persuadée de tenir la technologie du futur entre ses mains, a pris soin de l'entourer d'un ensemble presque cérémoniel de conditions d'utilisations. Bonne technologie, utilisation pénible : le destin du MiniDisc était presque prévisible.Une utilisation parfois pénibleDeux points en particulier venaient contrarier l'utilisateur dans ses manipulations. Premièrement, aucun fichier audio de l'utilisateur ne pouvait être utilisé tel quel. Les MP3, qui commençaient à pulluler, devaient obligatoirement être converti dans le format maison ATRAC (Adaptive Transform Acoustic Coding). On ne trouve plus ce dernier (dans une mouture plus récente) que dans les consoles de SONY, dont la PS Vita. Deuxièmement, le logiciel utilisé pour la conversion, SonicStage, finira par être honni de tous. Relativement lourd et d'une interface poussive, il va jouer clairement en défaveur des MiniDisc. Même quand les lecteurs deviendront plus tard compatibles directement avec les MP3, SonicStage (...) Lire la suite sur PCInpact.com

SONY ne produira plus de MiniDisc dès le mois prochain

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.