Sonic Protest, expérience live

Libération.fr

Fondé en 2003 pour donner (enfin) aux musiques expérimentales un raout d’envergure dans l’Hexagone, Sonic Protest est rapidement devenu l’un des flambeaux de l’année musicale à Paris et dans les 17 autres villes où il s’est implanté. Cette année, du 11 au 26 mars, les raisons de s’enflammer sont pléthoriques. Côté patrimonial, Phew et Nurse with Wound agiteront les spectres de cinq décennies d’insurrection musicale. Plus près de la jeunesse, Rashad Becker ou le duo Damien Dubrovnik tâcheront de voir ce que la musique a encore à voir avec le futur. Enfin le duo de Ghédalia Tazartès, 70 ans au compteur, avec le jeune Français Low Jack permettra de brouiller les pistes - car passé ou futur, la musique en live se déploie toujours au présent.



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

En prison, le jazzman Vincent Courtois libère les démons
Ceci n’est pas une reformation
Thomas de Pourquery, cosmic trip
Laraaji, les mystérieuses cithares d’or
Opel-PSA, mariage confirmé

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages