Sonia Rolland évoque sur Facebook les "lettres d'insultes et menaces de mort venant des partisans du FN"

Adrien Oster

PRÉSIDENTIELLE 2017 - Sonia Rolland ne s'est pas fait que des amis lorsqu'elle est devenue Miss France 2000. Surtout en ce qui concerne les partisans du Front national. La jeune femme de 36 ans a publié un post Facebook ce 30 avril, à quelques jours du second tour de l'élection présidentielle.

Dans ce long message, elle explique comment en 2000, alors qu'elle venait d'être élue Miss France, sa vie est devenue un enfer. "En 2000, au lendemain de mon élection de Miss France, j'ai reçu plus de 2000 lettres d'insultes et de menaces de mort venant des partisans du FN, parce que pour eux, 'Je ne représentais pas la France'", commence-t-elle.

 

On a rayé/inscrit sur ma voiture "sale négresse", sur mon paillasson je retrouvais de la merde de chien ainsi que sur la poignée de porte de mon appartement, j'ai reçu des lettres...", énumère-t-elle. La jeune femme a décidé de ne pas en parler à ce moment-là, "car au fond, c'était offrir une tribune à cette minorité de haineux..."

Aujourd'hui, alors que Marine Le Pen est au second tour de l'élection présidentielle, Sonia Rolland se manifeste :

"En 2002, pour mon premier vote présidentiel, j'eu le choix entre Chirac et Le Pen au 2nd tour... comme des millions de gens je suis descendue dans la rue crier mon barrage au FHaine.

Nous sommes en 2017, le visage paraît plus sympathique, la communication plus soignée, le sourire accompagne les promesses de campagne plus sociales, en nous faisant croire qu'elle sera LA voix "du peuple" (mon père ouvrier doit se retourner dans sa tombe) mais nous savons tous que le fond, les idéaux du FN et de ses partisans sont toujours aussi nauséabonds et empreints d'un sentiment de pouvoir parce qu'ils seraient plus nombreux qu'avant."

Et l'ancienne Miss France de conclure: "Le patriotisme n'est pas la chasse gardée du FN. Le 7 mai j'irai voter contre Marine Le Pen parce que j'aime mon pays".

Retrouvez cet article sur le HuffPost

Lire aussi :

Marine Le Pen repousse une de ses promesses majeures à une semaine du second...

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages