Une sonde spatiale va frôler Mercure, la planète la moins explorée du Système solaire, cette nuit

·1 min de lecture

Depuis son lancement le 20 octobre 2018, les orbiteurs regroupés à bord de BepiColombo ont déjà réalisé plusieurs survols (flyby) planétaires, bénéficiant de l’assistance gravitationnelle (une fois de la Terre et deux fois de Vénus) dans le but de rejoindre la seule planète du Système solaire dépourvue d’atmosphère. Une fois que la sonde arrivera à proximité de Mercure, elle devra encore réaliser six survols aux abords du corps céleste pour freiner suffisamment sa course, jusqu’à être capturée gravitationnellement. Ces brefs vis-à-vis, aux allures de rendez-vous manqués, sont essentiels pour parvenir à se positionner en orbite autour du voisin immédiat du Soleil et finalement déployer sa panoplie d’instruments dédiés à l’étude méticuleuse de la plus petite planète tellurique.

Mercure prise par la sonde Messenger en 2009 avec sa caméra WAC. © Nasa, Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, Carnegie
Mercure prise par la sonde Messenger en 2009 avec sa caméra WAC. © Nasa, Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, Carnegie

BepiColombo invite les planétologues en ébullition à l’entrevue planifiée avec Mercure

Dans la nuit du 1er au 2 octobre 2021, aux alentours de 01 h 34 en France (UTC+2, heure d'été), la sonde frôlera Mercure, à environ 200 kilomètres de sa surface cratérisée, afin d’entamer patiemment son lent ralentissement. Pendant une fenêtre de quatre heures, BepiColombo profitera alors du rapprochement pour prendre des clichés et réaliser des analyses préliminaires de la planète. Les données collectées fourniront un premier aperçu scientifique de ce qui se passera au moment de l'enclenchement de la mission principale, en décembre 2025.

Infographie précisant les étapes du survol de Mercure par BepiColombo dans la nuit du 1er au 2 octobre 2021 (les tailles de la sonde et de la planète ne sont pas à l’échelle). © ESA
Infographie précisant les étapes du survol de Mercure par BepiColombo dans la nuit du 1er au 2 octobre 2021 (les tailles de la sonde et de la planète ne sont pas à l’échelle). © ESA

Après sept années de voyage et neuf survols… toutes les facettes de Mercure passeront au crible

À ce jour, seulement deux autres sondes spatiales ont été conçues pour observer Mercure : Mariner 10 (1973 à 1975) et Messenger (2010-2015). BepiColombo est la première...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles