Quand la sonde New Horizons approchait de l'étrange astéroïde Arrokoth

Xavier Demeersman, Journaliste
·2 min de lecture

Cela fera bientôt deux ans jour pour jour que New Horizons frôlait un objet de la Ceinture de Kuiper situé à plus de six heures-lumière de la Terre, à environ 6,6 milliards de kilomètres. L’astéroïde 2014 MU69 — débusqué par Hubble en 2014 pour les besoins de la mission qui se poursuivait après le survol de la planète naine Pluton en 2015 — devint en ce premier jour de 2019 le corps céleste le plus lointain jamais visité par l’humanité. Surnommé dans un premier temps Ultima Thulé et même le « bonhomme de neige » de par sa forme, il fut plus tard rebaptisé Arrokoth en réaction à une vive polémique sur son premier nom attribué.

Grand amoureux de l’exploration spatiale, Roman Tkachenko a patiemment rapiécé quelque 230 vues acquises par New Horizons au moment de son approche de l’objet céleste. Comme il le précise, la séquence couvre 13 heures. Pour obtenir ce résultat remarquable, il lui a été nécessaire d’aligner les différentes images du catalogue, de les redimensionner, de les empiler, etc. Ce petit film nous fait bien sentir le volume de cet étrange objet. En effet, comme vous pouvez le constater, la forme d’Arrokoth ne manque pas d’intriguer les astronomes depuis qu’ils ont vu son portrait la première fois. Il s’agit de deux astéroïdes aplatis collés ensemble depuis des temps immémoriaux. Il y a longtemps qu’on n’avait pas reparlé de ce corps céleste lointain.

New Horizons : voici les vues les plus détaillées de l'étrange astéroïde Ultima Thulé

De son côté, New Horizons poursuit son bonhomme de chemin vers les confins du Système solaire. La sonde est à présent à 50 unités astronomiques (50 fois la distance entre la Terre et le Soleil) de son berceau.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura