La sonde InSight révèle la structure du manteau de la planète Mars

·1 min de lecture

La sonde InSight, en enregistrant les ondes sismiques sur Mars, a permis de sonder l'intérieur de la planète Rouge et de comprendre la structure de son manteau.

Depuis son arrivée sur la planète Mars, en novembre 2018, la sonde (Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport) a détecté et collecté des données sismiques correspondant à plus de 1.000 "tremblements de Mars". Des résultats préliminaires portant sur leur étude révèlent pour la première fois la structure interne d'une planète autre que la Terre. Amir Khan, de l'Institut de Géophysique de Zurich, et son équipe se sont particulièrement intéressés au manteau martien, la zone comprise entre la croûte et le noyau. Il apparaît bien différent et plus simple que celui de la Terre et son organisation expliquerait, en partie, pourquoi Mars est aujourd'hui considéré comme une planète "morte".

De rares séismes à basses fréquences

Pour étudier le manteau martien, le chercheur a sélectionné parmi les quelque 1.000 évènements sismiques enregistrés par la station InSight ceux qui étaient les plus à même de révéler l'intérieur de Mars. "Nous nous sommes focalisés sur les séismes dont la fréquence est basse, inférieure à 1 hertz, et qui génèrent différents types d'ondes sismiques bien identifiées qui nous permettent d'étudier la structure interne de la planète. Cela correspond à 43 séismes seulement et nous en avons, pour cette première étude, sélectionné huit d'entre eux", explique Amir Khan. Ils correspondent à des tremblements de terre de magnitude comprise entre 3 et 4 dont l'épicentre se situe entre 1.500 et 4.500 km d'InSight. Parmi eux, trois se sont produits dans Cerberus Fossae, une région de failles et de fissures à 1.600 kilomètres d'InSight, déjà repérée par les différents satellites en orbite et dont les scientifiques suspectaient qu'elle puisse être une source de séismes fréquents.

Les ondes sismiques permettent de sonder l'intérieur de la planète Mars. Crédit : Chris Bickel/Science

Avec ces distances de plus de mille kilomètres, les ondes sismiques ont le temps de se propager à l'intérieur de Mars et même de rebondir, d'être réfléchi[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles